Le «tout mobile» conduit au paiement sans friction

Chaque génération est différente; en revanche, toutes ont désormais un point commun important: le téléphone portable.

Toutes les générations l’utilisent. La génération Z dit parfois en plaisantant que le téléphone portable est une extension naturelle du bras. La génération Y est la première à avoir adopté cette technologie à ses débuts et en est fervente défenseure. Mais il y a aussi la génération qui a grandi avec les lignes téléphoniques fixes et le fax qui, désormais, possède également un téléphone portable.

L’utilisation très répandue des téléphones portables a donné naissance à toutes sortes de technologies qui permettent de faire tomber les barrières entre les générations, tout particulièrement quand il s’agit de faire des achats. La technologie de paiement contribue à une transformation considérable de notre expérience en tant que consommateur, même si de nombreuses personnes n’en ont pas encore conscience.

 

Nous sommes maintenant à l’aube d’une mégatendance qui dominera 2020 et les années suivantes : le paiement sans friction.

 

Le paiement sans friction est l’idée selon laquelle l’expérience d’achat devrait être simple et sans accrocs. Les commerces tirent parti du fait que les consommateurs ont toujours leur smartphone dans leur poche. Cela rend donc le processus d’encaissement quasiment imperceptible.

 

 

Principales motivations pour l’utilisation de porte-monnaie mobiles

 

 

Les porte-monnaie mobiles ont gagné en popularité chez toutes les générations de consommateurs car, même s’il peut vous arriver d’oublier votre porte-monnaie chez vous, vous ne sortez probablement jamais sans un smartphone ou une smart watch. Notre société est connectée en permanence, et cette idée alimente la tendance du paiement sans friction.
Les entreprises et les consommateurs effectuent de plus en plus de transactions via les ‘e-wallets’ ou porte-monnaie électroniques ; les opérations Apple Pay, par exemple, ont doublé d’une année à l’autre, d’après le CEO d’Apple, Tim Cook.

 

Différents taux d’adoption pour le porte-monnaie électronique

Les taux d’adoption du porte-monnaie électronique diffèrent d’un pays à l’autre. L’Allemagne, par exemple, privilégie traditionnellement le paiement en espèces et est en retard en matière de paiement mobile et de produits portables ; à l’inverse, la tendance est très populaire aux Pays-Bas. Des données du sondage GlobalData 2019 sur le secteur bancaire et les paiements corroborent ce fait : près d’un tiers des utilisateurs néerlandais (30%) trouvent les e-wallets plus pratiques que les options traditionnelles, contre seulement 18% des Allemands.

 

«Toute l’idée des paiements sans friction est de créer, au final, un concept comme Amazon Go, l’épicerie sans caisse enregistreuse basée aux Etats-Unis», déclare van Mastrigt.
«C’est vraiment le Graal, mais nous n’avons pas encore vu beaucoup d’exemples en Europe».

 

Malgré les différents taux d’adoption, la plupart des entreprises accueillent le changement à bras ouverts. Les paiements constituent l’une des dernières sources de friction dans le processus d’achat. Eliminer cet obstacle pourrait être un avantage pour les petites et moyennes entreprises.
«Toute l’idée des paiements sans friction est de créer, au final, un concept comme Amazon Go, l’épicerie sans caisse enregistreuse basée aux Etats-Unis», déclare van Mastrigt. «C’est vraiment le Graal, mais nous n’avons pas encore vu beaucoup d’exemples en Europe».
Les paiements sans friction créent une situation gagnant-gagnant. Les clients peuvent se déplacer plus rapidement dans le magasin et les entreprises peuvent créer une meilleure expérience pour eux. Le seul élément qui inhibe ce développement est l’adoption de part et d’autre.
Les entreprises devraient chercher à permettre toutes les formes de paiement sans friction à tous les moments possibles, en commençant par le paiement mobile. L’objectif est d’éliminer tout obstacle dans l’expérience client actuelle au niveau des paiements.