Les paiements via l’Internet des objets augmentent le confort des acheteurs

Si vous possédez un réfrigérateur intelligent comme celui fabriqué par Samsung, vous n’avez pas besoin de deviner quels aliments vous avez à la maison. Vous pouvez tout simplement poser la question à votre réfrigérateur. L’Internet des objets (IdO) n’a pas seulement facilité la vie de beaucoup de gens, il a également créé un nouveau type de méthode de paiement : le paiement IdO.

 

Tous vos appareils connectés sous un même toit

 

Dans un monde où tout est connecté, les utilisateurs sont évincés de la solution de paiement.

 

A l’avenir, votre machine à laver passera commande seule quand sera à court de lessive. Votre réfrigérateur commandera du lait quand il n’y en aura plus. Votre voiture paiera le carburant pendant que vous faites le plein sans que vous ayez besoin de sortir votre carte ou votre smartphone.

 

« Vos machines et véhicules ne seront pas soudainement en mesure de gérer les paiements automatiquement, mais c’est une évolution en préparation », déclare Guido Lamers. «Un changement lent est en cours, cela n’arrivera pas rapidement mais c’est en route, indubitablement.»

 

Les industries travaillent à la conception de machines capables de vendre des produits aux clients. Avec la banalisation de l’IdO, les fabricants sauteront facilement le pas en matière de paiement. Connecter le paiement du produit avec l’IdO facilitera la gestion de tout le cycle de paiement. Cela bénéficiera aux entreprises qui vendent le produit acheté.

 

L’effet sur l’entreprise moyenne

 

Pour quelle raison précisément cette tendance gagnet-elle en popularité? L’IdO permet aux entreprises de placer le point de vente beaucoup plus tôt dans le cycle qu’auparavant. En fait, cela leur permet d’éliminer totalement le parcours client et de faire de leur produit un élément installé dans la vie du consommateur.

 

Prenez par exemple une voiture, dans laquelle l’Européen moyen passe 84 minutes de sa journée en déplacement entre son lieu de travail et son domicile. Avant, c’était autant de temps perdu sur la journée, pendant lequel les commerces et les consommateurs ne pouvaient pas être en contact. Cependant, la technologie pourrait désormais permettre au véhicule lui-même d’effectuer divers achats.

 

Par exemple, le système du véhicule pourrait gérer le paiement des péages ou même aider un passager à commander une pizza qui lui sera livrée à son domicile quand il arrivera.

 

La plupart des entreprises ne peuvent pas utiliser l’IdO pour le paiement, à moins qu’une autre société ne le crée pour elles. Cela veut dire que, même s’il est recommandé de suivre cette tendance en 2020, vous ne pouvez pas faire grand-chose à l’heure actuelle.

 

L’infrastructure actuelle comprend déjà les éléments nécessaires pour faciliter ces paiements invisibles; l’IdO ouvre simplement de nouvelles voies en ce qui concerne la manière dont les clients peuvent l’utiliser.

 

Pour la plupart des entreprises, c’est une situation gagnant-gagnant et une potentielle augmentation de leurs revenus.