Passer sa carte jusqu’à devenir une société sans espèces

Les espèces étaient le moyen de paiement de prédilection, mais elles sont moins utilisées de nos jours.

Que va-t-il donc advenir de l’argent liquide?
Nombreux sont ceux qui considèrent que la disparition des espèces est la plus grande tendance de la décennie à venir.

 

Selon l’endroit où vous vous trouvez dans le monde, l’abandon des espèces en faveur du paiement électronique est peut-être déjà en cours. En Belgique, par exemple, les consommateurs utilisent des espèces seulement 19% du temps pour le paiement d’aliments, de boissons, de vêtements et de chaussures en magasin, d’après des données publiées par GlobalData. En Allemagne, les espèces sont utilisées dans 63% des cas, ce qui indique que l’argent liquide occupe toujours une place prédominante.

Le meilleur modèle est peut-être la Suède. Ce pays est en tête de file sur le chemin de la transition vers une société sans espèces.

 

 

Quatre acheteurs sur cinq utilisent une carte et de nombreux consommateurs ne s’embarrassent pas d’espèces, d’après le site Internet officiel de la Suède.

La disponibilité de produits tels que des terminaux de paiements et des solutions e-commerce ont aidé des entreprises à proposer certaines méthodes de paiement, comme le porte-monnaie mobile.

 

Garder la monnaie?

Le monde va-t-il réellement renoncer aux espèces?
Si les plus jeunes générations ont adopté promptement la technologie qui est en train d’évincer les espèces, les consommateurs plus âgés continuent eux d’utiliser de l’argent liquide.

 

Malgré l’évolution en faveur des cartes et d’autres types de paiements en Suède, l’immense majorité des Suédois souhaite garder la possibilité d’utiliser des espèces.

 

Même si tous les indicateurs révèlent une utilisation plus forte des porte-monnaie mobiles, de l’e-commerce et des cartes, ne vous attendez pas à voir les espèces disparaître complètement. Il y aura toujours des consommateurs qui privilégient l’argent liquide.