Transactions en ligne : à quoi le commerçant doit-il être attentif ?

onlinetransactiesblog

En tant que commerçant, votre souci est de permettre à vos clients de payer en ligne en toute facilité. Tout propriétaire d’une boutique en ligne a besoin à cet effet d’un prestataire de services de paiement ou PSP (Payment Service Provider). De quoi s’agit-il exactement, comment ça marche et à quoi faut-il être attentif ? Notre Strategic Productmanager Online Payments, Anke, vous aide à y voir plus clair.

Commençons par le commencement : que fait un PSP pour les entrepreneurs?

Anke : « Quand un consommateur fait un achat en ligne, il sélectionne un mode de paiement et paie en ligne au propriétaire de la boutique. Pour permettre ce processus, le commerçant a besoin d’un prestataire de services de paiement. Celui-ci fait en sorte que différents modes de paiement soient acceptés dans votre boutique en ligne. À vous de choisir ceux qui conviennent le mieux. »

Un prestataire de services de paiement est-il obligatoire ?

Anke : « Non. Les entrepreneurs disposent d’une entière liberté à cet égard. Nous constatons néanmoins que, dans la pratique, tous les propriétaires d’une boutique en ligne en Belgique ont un contrat avec un PSP. Le commerçant qui décide de s’en passer doit s’adresser lui-même à chaque banque ou service de paiement et négocier les tarifs. Par ailleurs, il doit satisfaire à toutes les dispositions légales liées à ces modes de paiement. Ajoutons qu’il doit aussi régler la connexion technique entre la boutique en ligne et le PSP. Un point pour lequel peu de commerçants sont familiarisés. Un PSP vous permet dès lors d’économiser du temps et aussi de l’argent. »

En quoi CCV Pay est-il différent des autres prestataires de services de paiement sur le marché ?

« CCV Shop est la seule plate-forme de boutique en ligne ayant son propre prestataire de services de paiement: CCV Pay. Si une nouvelle évolution se présente sur la plate-forme, nous faisons en sorte que le PSP évolue automatiquement aussi », explique Anke. « On évite ainsi des circonstances imprévues.

Un deuxième et important point fort est le fait que notre PSP est également accessible aux personnes sans boutique en ligne CCV. Ces deux groupes peuvent dès lors nous confier sans problème leurs transactions en ligne.

En outre, CCV Pay est un PSP collectif, ce qui signifie que l’entrepreneur ne doit conclure qu’un seul contrat pour le traitement de ses cartes de débit et de crédit hors ligne. Il n’y a donc aucun intermédiaire inutile et vous savez donc pour quoi vous payez. Petit exemple pratique : si un client achète pour 100 €, le commerçant reçoit 100 € sur son compte bancaire. Nous facturons les coûts de transaction par la suite. »

Quels sont les modes de paiement qu’un commerçant belge a tout intérêt à proposer ?

Anke : « Le fait de proposer plusieurs modes de paiement conduit à une augmentation des ventes. Il est conseillé d’identifier tout d’abord le mode de paiement le plus apprécié par la clientèle. Voici plusieurs conseils à cet égard :

    • S’il s’avère que les clients paient volontiers avec une application mobile, mieux vaut proposer Bancontact, car elle permet de payer tout simplement en scannant le code QR.
    • Les cartes de crédit sont un moyen de paiement extrêmement prisé des consommateurs belges et donc incontournables dans votre boutique en ligne.
    • Votre boutique en ligne est fréquentée par de nombreux visiteurs étrangers ? Dans ce cas, optez sans aucun doute pour Maestro. S’il s’agit plus spécifiquement de consommateurs allemands, suisses ou autrichiens, nous recommandons vivement Sofort et Giropay.

bancontact app

Quel en est le coût pour l’entrepreneur ?

Anke : « Il existe différentes possibilités. De nombreux PSP sur le marché demandent un montant mensuel fixe. Cette approche n’est toutefois pas toujours avantageuse. Vous fermez votre commerce pendant vos congés ? Il est logique que vous ne deviez pas payer de frais de transaction pendant cette période. En tant que gérant débutant d’une boutique en ligne, vous souhaitez probablement disposer d’une flexibilité. Examinez dès lors si, outre le coût, vous pouvez mettre fin rapidement et facilement aux services. Certains prestataires demandent de conclure au minimum un contrat annuel tandis que d’autres permettent de résilier le contrat chaque mois. »

Vous désirez un complément d’information concernant notre traitement des transactions en ligne ?

Nos experts se feront un plaisir de vous aider !

Tél. : +32 57/215 215

E-mail : support@ccvshop.be

Vous souhaitez des informations sur nos nouveaux tarifs ? Découvrez notre nouvelle page CCV Pay.