À quoi devez-vous faire attention en 2019, lors de la création de votre boutique en ligne ?

Selon les estimations, près de 72 % des Belges feront leur shopping en ligne d’ici la fin de l’année 2019. Un pourcentage remarquablement élevé ! À la question « est-il utile de vous lancer dans l’e-commerce ? », nous répondons donc sans hésiter par l’affirmative. En outre, les clients ont besoin de six à huit touchpoints en moyenne avant d’effectuer réellement un achat. Le marketing à 360°, ou une stratégie qui mise à la fois sur les canaux en ligne et hors ligne, devient donc aujourd’hui plus que jamais la norme. Mais comment créer une toute nouvelle boutique en ligne et à quoi faut-il faire attention, de nos jours, en tant qu’e-commerçant ?

CCV vous a dressé une liste de quelques conseils pratiques pour démarrer votre propre boutique en ligne l’esprit tranquille.

1 Profitez de la force du social selling
2 Connaissez votre public cible (en ligne)
3 Misez sur l’expérience
4 Pensez à la convivialité de vos pages
5 Prévoyez suffisamment de méthodes de paiement
6 Ne vous satisfaites pas d’un seul moment de contact
7 N’oubliez pas les directives du RGPD

 

1 Profitez de la force du social selling

Le social selling est l’art de faire venir les clients à vous. En tant que personal brand de votre entreprise, vous vous trouvez au cœur de cette stratégie. Au-delà de la pure communication d’entreprise, les personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux souhaitent également être surprises par un contenu inspirant : trucs et astuces, vidéos, webinaires, articles de blog, etc. Vous sensibilisez ainsi votre public et augmentez votre notoriété. Les liens avec le public s’en verront renforcés et celui-ci sera plus rapidement enclin à effectuer des achats chez vous.

Promouvoir votre offre sur les réseaux sociaux compte naturellement de nombreux avantages. Qui ne s’est jamais surpris à faire défiler inutilement son écran, jusqu’à atterrir subitement sur un site commercial ? Misez sur ce phénomène et créez des carrousels sur Facebook, qui décrivent vos produits et affichent un lien direct vers votre boutique en ligne. Il est donc bien plus rapide d’inciter quelqu’un à jeter un œil dans votre boutique en ligne que dans votre magasin physique.

2 Connaissez votre public cible (en ligne)

Qui sont les clients qui visitent votre boutique en ligne ? Optent-ils délibérément pour l’e-commerce ? Tentez de rassembler ce type d’informations à propos de votre groupe cible et découvrez la principale raison pour laquelle il effectue des achats en ligne. Généralement, le prix joue un rôle important. Mais selon les études, la satisfaction lors des expériences précédentes est également cruciale, d’où l’importance d’un suivi client régulier. (plus d’informations à ce sujet suivront).

Il va de soi que la majorité des Belges peut encore être ralliée à la cause du shopping en ligne grâce à la livraison à domicile.

bureau

3 Misez sur l’expérience

Vous voulez que votre boutique en ligne sorte du lot ? Créez donc une ambiance et une expérience spécifiques, pour fidéliser les visiteurs à votre marque. La génération Y apprécie certainement l’authenticité et accorde de l’importance à l’histoire qui se cache derrière votre marque. Pourquoi faites-vous ce que vous faites ? Comment avez-vous commencé ? Qu’est-ce qui rend votre marque unique ? Les produits naturels sont votre grande priorité ? Mettez cette valeur en évidence et faites-la transparaître dans votre charte graphique.

L’importance considérable de l’aspect visuel de votre contenu n’a rien de nouveau. Les vidéos ou les images animées ressortent évidemment beaucoup et apportent une touche originale à votre boutique en ligne. Il est également intéressant d’insérer du contenu écrit sur votre site, pour inspirer votre groupe cible ou lui partager quelques trucs et astuces, mais aussi pour améliorer votre position sur les moteurs de recherche. N’oubliez pas de tenir compte de l’optimisation SEO de vos textes, pour leur assurer une meilleure visibilité dans les recherches.

Il s’agit également de faire en sorte que vos visiteurs s’attardent le plus longtemps possible sur votre boutique en ligne, et qu’ils fassent en quelque sorte « vivre » votre marque. Le magasin de lunettes Ace & Tate a par exemple mis au point un système d’essai virtuel grâce auquel vous pouvez essayer chaque paire de lunettes avec votre smartphone, sans bouger de chez vous. Une véritable plus-value ! Cet exemple montre également comment vous pouvez faire profiter vos clients de cette expérience habituellement hors ligne, en ligne.

4 Pensez à la convivialité de vos pages

À quoi ressemble aujourd’hui la boutique en ligne idéale ? Au-delà de l’aspect visuel, il vaut mieux vous assurer que la navigation est logique, pour que les consommateurs trouvent facilement leur chemin. Il faut absolument éviter que les clients décrochent juste avant d’effectuer leur achat. C’est pourquoi le processus d’achat devrait donc être clôturé en maximum trois étapes. Évitez de proposer un processus de check-out complexe et prévoyez un bouton call to action percutant comme « Achetez maintenant » en haut de la page. De cette manière, vos clients n’auront pas besoin de faire défiler l’écran jusqu’en bas. N’obligez pas non plus vos clients à d’abord créer un compte personnel. En effet, cette demande ne fait qu’augmenter le seuil. La plupart des utilisateurs font toujours leurs achats à partir d’un ordinateur, suivi par le smartphone. N’oubliez donc surtout pas d’optimiser votre boutique en ligne en vue d’une utilisation mobile.

Comme mentionné ci-dessus, le prix est l’une des principales raisons d’acheter en ligne. Indiquez donc clairement tous vos prix, pour que le consommateur ne doive pas les chercher. Vous avez des actions spéciales ou des réductions en cours ? Indiquez-les clairement ! Celles-ci incitent en effet fortement le consommateur à effectuer des achats.

Il est également intéressant de savoir qu’en plus du prix, il est le plus souvent recommandé d’afficher les conditions de livraison ainsi que la politique de retour. Communiquez clairement à vos visiteurs où ils peuvent retrouver ces informations.

coworking

5 Prévoyez suffisamment de méthodes de paiement

Vous souhaitez que votre boutique en ligne soit aussi conviviale que possible ? Prévoyez donc suffisamment de possibilités de paiement. En Belgique, Bancontact est toujours la méthode de paiement la plus utilisée, mais PayPal a un succès grandissant et est aujourd’hui presque aussi populaire ! La carte Visa et la carte de crédit enregistrent également de beaux résultats, mais principalement dans des boutiques en ligne à l’étranger.

6 Ne vous satisfaites pas d’un seul moment de contact

L’idéal serait que vos clients retournent naturellement sur votre boutique en ligne après leur premier achat. Dans la partie sur la compréhension de votre groupe cible, nous avions déjà souligné l’importance de la satisfaction des clients à propos de leurs derniers achats. Informez-vous et interrogez-les sur leur expérience dans votre boutique en ligne. Le client a-t-il trouvé tout ce qu’il cherchait ? Peut-être s’intéresse-t-il également à un autre produit ? Si vos clients décident de s’inscrire à votre bulletin d’information, vous pouvez les tenir au courant de vos derniers produits, projets et actualités.

Grâce au feedback de vos clients, vous pouvez réaliser les adaptations nécessaires pour améliorer votre boutique en ligne. Vous pouvez aussi facilement installer un outil d’évaluation et d’avis via le CCV App Store. Plus vous recevrez d’avis positifs de la part de clients, plus votre chiffre d’affaires en ligne sera élevé !

7 N’oubliez pas les directives du RGPD

En tant que commerçant, vous avez bien sûr déjà entendu parler du RGPD. Selon cette loi, les entrepreneurs sont obligés de mentionner les données à caractère personnel qui sont collectées et pour quel usage. Le plus important dans le cas des propriétaires de boutiques en ligne est de faire preuve de transparence concernant toutes ces données. Vous pouvez par exemple rédiger une politique de confidentialité (privacy policy), qui sera alors disponible sur votre site Internet. Vos clients doivent également avoir la possibilité d’adapter ou de supprimer leurs données. Vous trouverez ici un complément d’information concernant l’application concrète du RGPD pour votre boutique en ligne.

Avec tous ces conseils, vous disposez déjà d’une base solide pour votre nouvelle boutique en ligne. Vous voulez construire ou faire construire votre boutique en ligne ? CCV peut dans tous les cas vous offrir un soutien adapté à votre entreprise. Curieux de découvrir les expériences d’autres entrepreneurs dans le domaine de l’e-commerce ou envie d’obtenir une réponse claire à toutes les questions qui vous préoccupent ? Rendez-vous aux CCV Inspiration Days !

———————–

Plus d’infos ?

Online shopper research SafeShops

Rapport e-commerce Bloovi