Réussir le démarrage de votre nouvelle boutique

Dix conseils

Démarrer une nouvelle boutique exige beaucoup de réflexion, quelques rêves ambitieux et la capacité de trancher une jolie somme de nœuds gordiens. Mais la dose de stress qui accompagne le projet est rarement bonne conseillère. Pour les commerçants débutants, cette liste de conseils essentiels sera d’un précieux secours. CCV est le partenaire idéal des débutants et fournit tous les conseils professionnels utiles pour faciliter le démarrage d’un commerce.

1. Recherchez l'emplacement idéal

Où distinguer sur le marché un endroit pour installer un nouveau magasin ? En périphérie de la ville, dans le centre ou plus loin, choisissez un emplacement susceptible d’avoir un impact positif sur votre chiffre d'affaires. La présence d’un parking juste à côté facilite la vente de produits de grande taille tels que des meubles. Pour l’alimentation artisanale, en revanche, une rue commerçante semble parfaite. Écoutez également les observations des confrères commerçants du voisinage. Ils savent s'il y a suffisamment de trafic et si les passants correspondent à votre public cible.

Screenshot of the template (From CCV CH DE) Premium Services Details

2. Choisissez un bâtiment commercial approprié

Commencez par votre business plan pour décider de l'apparence et de la superficie désirée du bien. Boutique de lingerie, fromagerie ou quincaillerie, votre décision ne sera pas la même. Une belle façade Art Déco n'aura aucun sens si elle n'a pas d'impact sur la clientèle. De quel volume avez-vous besoin pour une vitrine, un showroom, un comptoir, des cabines d’essayage, un stock et un rayon froid ? Répertoriez soigneusement vos besoins et dessinez un plan d'étage. Démarrer n'est qu'un début, considérez donc également la croissance future de votre commerce avant de signer un contrat ou un acte de vente.

3. Quel produit mettez-vous sous les feux de la rampe ?

Qu'allez-vous vendre exactement ? Prévoyez suffisamment de temps pour effectuer des recherches approfondies sur les concepts et les produits. Vous ne choisirez qu’ensuite un type de produit ou un concept global. Dans tous les cas, concentrez-vous sur votre rôle de spécialiste. Dans un marché de niche, demandez-vous si vous pouvez devenir le distributeur exclusif d'une marque. Grâce à un concept store, vous pouvez créer votre propre univers et attirer et inspirer vos clients.

4. La clé du succès ? La qualité de l’expérience de shopping

Les clients restent plus longtemps chez vous s’ils s’y sentent bien. L’aménagement intérieur du magasin s’avère d'une importance primordiale. Par conséquent, songez à recruter un architecte d'intérieur possédant de l'expérience dans la vente au détail. Assurez-vous de la propreté des lieux et du caractère agréable de l’éclairage, car personne n'aime la poussière ou l'éclairage peu flatteur dans les cabines. Un agencement clair (par taille, marque, couleur, produit) accroît la convivialité de l’expérience shopping. Vous entendez aller au delà des basics? Prévoyez un coffee corner, un DJ set, voire une manifestation unique.

5. Marquez des points avec un service impeccable

Vos collaborateurs sont également vos représentants. L’excellence du service peut faire la différence entre les clients occasionnels et les clients réguliers. Assurez une bonne formation (techniques de vente, connaissance des produits) et informez chacun des campagnes promotionnelles ou des nouveaux produits. Les clients savent qu'ils sont au bon endroit si vous êtes en mesure de fournir une réponse claire à toutes leurs questions.

6. Restez joignable et communiquez clairement

Vos clients ne sont jamais heureux de trouver porte close. Évitez cette déception en communiquant clairement sur les heures d'ouverture et les jours de fermeture. Utilisez pour ce faire tous les canaux : la vitrine, votre site web, Facebook et Google. Google vous permet de créer facilement un profil d'entreprise. Ainsi, les consommateurs trouveront votre boutique via une requête de recherche ou via Google Maps. Quel jour les autres détaillants ferment-ils et la rue commerçante semble-t-elle mortelle ? Si c'est le lundi ou le mardi, ce sera également le jour de fermeture le plus favorable pour vous.

SEO1

7. Choisissez la meilleure solution de paiement

Disposez-vous d’un comptoir fixe ou devez-vous continuellement prendre des commandes et faire payer vos clients sur la terrasse de votre commerce horeca ? Il existe différentes solutions avec terminaux de paiement fixes ou mobiles. Choisissez donc la solution convenant le mieux à votre entreprise et la plus pratique pour vos clients. Vous trouverez davantage d’informations sur la page des solutions de paiement CCV.

8. Pariez sur l’omnicanal

Pensez à associer une boutique en ligne à votre magasin physique. C’est une fantastique manière de créer une interaction bidirectionnelle. Cette solution permet au client d’essayer réellement le beau chandail vu en ligne et dont il n’était pas sûr, avant de le mettre dans le panier en ligne. Par ailleurs, votre magasin physique devient un point de collecte parfait pour les acheteurs en ligne. Et peut-être ne résisteront-ils pas aux nouveaux accessoires judicieusement placés à proximité de la caisse ? Utilisez votre boutique en ligne pour renvoyer aux évènements que vous organisez en magasin et installez-y un iPad qui présente votre gamme complète.

9. Un marketing de qualité pour se faire un nom

Le plan de marketing est essentiel au succès du lancement de votre entreprise. À l’inauguration, ne lésinez pas sur l’envergure de la cérémonie. Rêvez ambitieux et invitez tous ceux qui comptent, de votre réseau personnel à la presse régionale et aux personnes d'influence. Une collaboration avec d'importants blogueurs de mode, avec à la clé de bons hashtags, de beaux cadeaux, etc., augmente immédiatement la notoriété de la marque. Concentrez-vous ensuite sur toutes sortes de perspectives intéressantes pour votre entreprise : newsletter, médias sociaux, publicités, manifestations locales, etc.

10. Choisissez les bonnes méthodes de paiement

Notez qu'il est préférable d'accepter certaines cartes en fonction de vos clients. Si vous êtes chocolatier à Bruges, vous ne pouvez pas vous passer de MasterCard et VISA, pas plus que d'American Express ou de JCB, car les touristes étrangers sont nombreux à les utiliser. Si vous démarrez un commerce d’alimentation, l'acceptation de chèques-repas électroniques est bien sûr un must. Si vous ne le faites pas, il est probable que vous passiez à côté d’une source de revenus.

Conclusion

Grâce à ces conseils, vous pouvez affiner le plan d'affaires pour le démarrage de votre magasin. Mais en quoi le CVC peut-il vous aider ? Nous sommes un partenaire pour les débutants et veillons à ce que vous puissiez commencer rapidement et avec la bonne solution de paiement. Découvrez ici notre formule dédiée aux entrepreneurs débutants de 49 € par mois incluant le terminal de paiement, les transactions et le service.